DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : B comme BATAILLON

Publié le par loveVoltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : B comme BATAILLON

Photo de PAPAPOUSS B comme BATAILLON. ORDONNANCE MILITAIRE. La quantité d’hommes dont un bataillon a été successivement composé, a changé depuis l’impression de l’Encyclopédie ; et on changera encore les calculs par lesquels, pour tel nombre donné d’hommes,...

Lire la suite

EPITRE : A M. de Saint-Lambert

Publié le par loveVoltaire

EPITRE : A M. de Saint-Lambert

Photo de PAPAPOUSS A M. DE SAINT-LAMBERT. ‒ 1749 ‒ (1) Tandis qu’au-dessus de la terre, Des aquilons et du tonnerre, La belle amante de Newton Dans les routes de la lumière Conduit le char de Phaéton, Sans verser dans cette carrière, Nous attendons paisiblement,...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1749 - Partie 7

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1749 - Partie 7

Photo de PAPAPOUSS à Madame du Boccage A Lunéville, le 21 Août 1749. Madame du Châtelet, madame, a reçu votre présent (1). Vous êtes deux amazones qui, dans des genres différents, êtes au-dessus des hommes. Orithye fait mille remerciements à Antiope....

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1749 - Partie 6

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1749 - Partie 6

Photo de PAPAPOUSS à M. le président Hénault A Lunéville, ce 14 Août 1749. Nous l’attendons avec impatience, ce présent dont mon illustre confrère nous veut bien flatter ; ce livre (1) qu’il faudra réimprimer tous les ans, celui de tous les livres où...

Lire la suite

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : R comme RIME

Publié le par loveVoltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : R comme RIME

Photo de PAPAPOUSS R comme RIME. La rime n’aurait-elle pas été inventée pour aider la mémoire, et pour régler en même temps le chant et la danse ? le retour des mêmes sons servait à faire souvenir promptement des mots intermédiaires entre les deux rimes....

Lire la suite

EPITRE : Sur le Louvre

Publié le par loveVoltaire

EPITRE : Sur le Louvre

Photo de PAPAPOUSS SUR LE LOUVRE. ― 1749 ― Monument imparfait de ce siècle vanté Qui sur tous les beaux-arts a fondé sa mémoire, Vous verrai-je toujours, en attestant sa gloire, Faire un juste reproche à sa postérité ? Faut-il que l’on s’indigne alors...

Lire la suite