POESIE : Impromptu

Publié le par loveVoltaire

POESIE : Impromptu

IMPROMPTU Fait dans les jardins de Cirey, en se promenant au clair de la lune. − 1736 − Astre brillant, favorable aux amants, Porte ici tous les traits de ta douce lumière ; Tu ne peux éclairer, dans ta vaste carrière, Deux cœurs plus amoureux, plus tendres,...

Lire la suite

POESIE : Sur M. de la Condamine

Publié le par loveVoltaire

POESIE : Sur M. de la Condamine

SUR M. DE LA CONDAMINE, Qui était occupé de la mesure d’un degré du méridien au Pérou, lorsque Voltaire faisait Alzire. − 1736 − Ma muse et son compas sont tous deux au Pérou : Il suit, il examine ; et je peins la nature. Je m’occupe à chanter les pays...

Lire la suite

POESIE : A M. de la Bruère

Publié le par loveVoltaire

POESIE : A M. de la Bruère

A M. DE LA BRUERE, Sur son opéra intitulé, les Voyages de l’Amour − 1736 − L’Amour t’a prêté son flambeau : Quinault, son ministre fidèle, T’a laissé son plus doux pinceau : Tu vas jouir d’un sort si beau Sans jamais trouver de cruelle, Et sans redouter...

Lire la suite

POESIE : A M. Bernard

Publié le par loveVoltaire

POESIE : A M. Bernard

A M. BERNARD, AUTEUR DE L’ ART D’AIMER . LES TROIS BERNARDS. − 1736 − En ce pays trois Bernards sont connus : L’un est ce saint, ambitieux reclus, Prêcheur adroit, fabricateur d’oracles ; L’autre Bernard est celui de Plutus, Bien plus grand saint, faisant...

Lire la suite

POESIE : Sur Jean-Baptiste Rousseau

Publié le par loveVoltaire

POESIE : Sur Jean-Baptiste Rousseau

SUR J.-B. ROUSSEAU − 1736 − Rousseau, sujet au camouflet, Fut autrefois chassé, dit-on, Du théâtre à coups de sifflet, De Paris à coups de bâton : Chez les Germains chacun sait comme Il s’est garanti du fagot ; Il a fait enfin le dévot, Ne pouvant faire...

Lire la suite

POESIE : Sonnet à M. le Comte Algarotti

Publié le par loveVoltaire

POESIE : Sonnet à M. le Comte Algarotti

SONNET A M. LE COMTE ALGAROTTI (1) − 1736 − On a vanté vos murs bâtis sur l’onde, Et votre ouvrage est plus durable qu’eux. Venise et lui semblent faits pour les dieux ; Mais le dernier sera plus cher au monde. Qu’admirons-nous dans ce dieu merveilleux...

Lire la suite