CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 1

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 1

Photo de PAPAPOUSS à M. Hennin. 1er Janvier 1766. Toute la masure de Ferney souhaite les plus heureuses et les plus brillantes années à M. Hennin. On dit qu’il reçut le tableau des Trois-Grâces (1) le jour qu’il prononça son discours. C’est être payé...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1765 - Partie 40

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1765 - Partie 40

Photo de PAPAPOUSS à M. Tabareau. Décembre 1765 (1). Je fais mon compliment, monsieur, à la ville de Lyon sur les droits qui lui sont rendus ; mais je ne lui fais point mon compliment, si elle pense qu’il y ait jamais eu un projet de déclarer Jean-Jacques...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1765 - Partie 39

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1765 - Partie 39

Photo de PAPAPOUSS à M. Damilaville. A Ferney, 25 Décembre 1765. Mon cher frère, connaissez-vous ce proverbe espagnol : De las cosas mas seguras, la mas segura es dudar ; « Des choses les plus sûres, la plus sûre est de douter » Comment voulez-vous que...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1765 - Partie 38

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1765 - Partie 38

Photo de PAPAPOUSS à M. Favart. A Ferney, par Genève, 14 Décembre 1765. Je croyais, monsieur, être guéri de la vanité à mon âge ; mais je sens que j’en ai beaucoup avec vous. Non seulement vous avez flatté mon amour-propre en parlant de la bonne Gertrude,...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1765 - Partie 37

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1765 - Partie 37

Photo de PAPAPOUSS à M. le marquis de Villevieille. A Ferney, 4 Décembre 1765. Mes maladies, qui me persécutent, monsieur, quand l’hiver commence, et mes yeux qui se couvrent d’écailles quand la neige arrive, ne m’ont pas permis de répondre aussitôt que...

Lire la suite

EPÎTRE : A Madame de Fontaine-Martel

Publié le par loveVoltaire

EPÎTRE : A Madame de Fontaine-Martel

Photo de PAPAPOUSS A MADAME DE FONTAINE-MARTEL. (1) O très singulière Martel (2) , J’ai pour vous estime profonde : C’est dans votre petit hôtel, C’est sur vos soupers que je fonde Mon plaisir, le seul bien réel Qu’un honnête homme ait en ce monde. Il...

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 300 400 > >>