POÉSIE - A madame du Boccage

Publié le par loveVoltaire

POÉSIE - A madame du Boccage

Photo de PAPAPOUSS A MADAME DU BOCCAGE, APRÈS SON VOYAGE D’ITALIE. – 1765 – Sur ces bords, fameux dans l’histoire, Que vous venez de parcourir, Qu’avez-vous admiré ? des débris pleins de gloire, Où rien n’a pu vous retenir, Des noms d’éternelle mémoire....

Lire la suite

THÉÂTRE : L'ÉCOSSAISE - Partie 11

Publié le par loveVoltaire

THÉÂTRE : L'ÉCOSSAISE - Partie 11

Photo de PAPAPOUSS L’ÉCOSSAISE. _______________ SCÈNE VII. LINDANE, POLLY. POLLY. Vous avez là bien opéré, madame ; le ciel daignait vous secourir ; vous voulez mourir dans l’indigence ; vous voulez que je sois la victime d’une vertu dans laquelle il...

Lire la suite

POÉSIE - Couplet à M. de La Marche

Publié le par loveVoltaire

POÉSIE - Couplet à M. de La Marche

Photo de PAPAPOUSS COUPLETS A M. DE LA MARCHE, PREMIER PRÉSIDENT AU PARLEMENT DE BOURGOGNE, Qui avait fait des vers pour sa fille. – 1765 – Plus d’un amant sur sa lyre a formé Les tendres sons qui charment les amantes. Un père a fait des chansons plus...

Lire la suite

THÉÂTRE : L'ÉCOSSAISE - Partie 10

Publié le par loveVoltaire

THÉÂTRE : L'ÉCOSSAISE - Partie 10

Photo de PAPAPOUSS L’ÉCOSSAISE. _______________ SCÈNE IV. LADY ALTON, FABRICE. LADY ALTON. Voilà je l’avoue, le plus impudent et le plus lâche coquin qui soit dans les trois royaumes. Nos dogues mordent par instinct de courage, et lui, par instinct de...

Lire la suite

POÉSIE - A M. le chevalier de La Tremblaye

Publié le par loveVoltaire

POÉSIE - A M. le chevalier de La Tremblaye

Photo de PAPAPOUSS A M. LE CHEVALIER DE LA TREMBRAYE, – 1765 – Ce beau lac de Genève, où vous êtes venu, Du Cocyte bientôt m’offre les rives sombres : Vous êtes un Orphée en ces lieux descendu Pour venir enchanter les ombres.

Lire la suite

THÉÂTRE : L'ÉCOSSAISE - Partie 9

Publié le par loveVoltaire

THÉÂTRE : L'ÉCOSSAISE - Partie 9

Photo de PAPAPOUSS L’ÉCOSSAISE. _______________ SCÈNE VII. LADY ALTON, ayant traversé avec colère le théâtre et prenant Fabrice par le bras.. Suivez-moi, il faut que je vous parle. FABRICE. A moi, madame ? LADY ALTON. A vous, malheureux ! FABRICE. Quelle...

Lire la suite