CORRESPONDANCE - Année 1770 - Partie 5

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1770 - Partie 5

Photo de PAPAPOUSS à M. de Jardin. A Ferney, 15 Février 1770. Vous avez bien voulu, monsieur, servir de tuteur à M. Durey de Mosan. Je partage cet emploi depuis une année entière. Madame de Sauvigny m’ayant chargé, par deux de ses lettres, de le voir...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1770 - Partie 4

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1770 - Partie 4

Photo de PAPAPOUSS à M. de Pomaret. 31 Janvier 1770 (1). Le vieillard à qui M de Pomaret a écrit, est pénétré des sentiments qu’il veut bien lui témoigner. Continuez, monsieur, à répandre l’esprit de conciliation dans des pays où la discorde a régné autrefois...

Lire la suite

ÉPÎTRE - A M. Pigal

Publié le par loveVoltaire

ÉPÎTRE - A M. Pigal

Photo de PAPAPOUSS A M. PIGAL. – 1770 – Cher Phidias, votre statue (1) Me fait mille fois trop d’honneur ; Mais quand votre main s’évertue A sculpter votre serviteur, Vous agacez l’esprit railleur De certain peuple rimailleur, Qui depuis si longtemps...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1770 - Partie 3

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1770 - Partie 3

Photo de PAPAPOUSS à M. le comte d’Argental. 24 Janvier 1770. C’est pour dire à mes anges que, dans l’idée de les amuser, et au risque de les ennuyer, j’ai envoyé un énorme paquet que j’ai pris la liberté d’adresser à M. le duc de Praslin. Ce paquet contient...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1770 - Partie 2

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1770 - Partie 2

Photo de PAPAPOUSS à M. Dupont. A Ferney, 11 Janvier 1770. Tâchez, mon cher ami, de tuer quelque gros prélat dont le bénéfice soit à la nomination de M. le duc de Wurtemberg, car il m’a promis que la première place serait pour M. votre fils, et M. de...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1770 - Partie 1

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1770 - Partie 1

Photo de PAPAPOUSS à Madame la duchesse de Choiseul. 1er Janvier 1770. Madame, votre excellence saura que, comme j’étais dans ma boutique le jour de la Saint-Sylvestre, sans rien faire, parce que c’était un dimanche, il passa chez moi un pédant qui fait...

Lire la suite