POÉSIE - A MADAME DE***

Publié le par loveVoltaire

POÉSIE - A MADAME DE***

Photo de PAPAPOUSS A MADAME DE ***. - 1724 - Oui, Philis, la coquetterie Est faite pour vos agréments: Croyez-moi, la galanterie Malgré tous les grands sentiments, Est sœur de la friponnerie. Vénus versa sur vous tous ses dons précieux : Ce serait être...

Lire la suite

POÉSIE - Pour le portrait de Mademoiselle SALLÉ

Publié le par loveVoltaire

POÉSIE - Pour le portrait de Mademoiselle SALLÉ

Photo de PAPAPOUSS POUR LE PORTRAIT DE MADEMOISELLE SALLÉ. ( 1) - 1731 - De tous les cœurs et du sien la maîtresse, Elle allume des feux qui lui sont inconnus : De Diane c'est la prêtresse Dansant sous les traits de Vénus. 1 – C'est à la prière de Thiériot...

Lire la suite

POÉSIE - A Madame la Marquise de Rupelmonde

Publié le par loveVoltaire

POÉSIE - A Madame la Marquise de Rupelmonde

Photo de PAPAPOUSS LES DEUX AMOURS. A MADAME LA MARQUISE DE RUPELMONDE. - 1723 - Certain enfant qu'avec crainte on caresse, Et qu'on connaît à son malin souris, Court en tous lieux, précédé par les Ris, Mais trop souvent suivi de la Tristesse ; Dans les...

Lire la suite

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : PRÉJUGÉS

Publié le par loveVoltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : PRÉJUGÉS

Photo de PAPAPOUSS PRÉJUGÉS. Le préjugé est une opinion sans jugement. Ainsi, dans toute la terre on inspire aux enfants toutes les opinions qu’on veut, avant qu’ils puissent juger. Il y a des préjugés universels, nécessaires, et qui font la vertu même....

Lire la suite

POÉSIE - A Mademoiselle LECOUVREUR

Publié le par loveVoltaire

POÉSIE - A Mademoiselle LECOUVREUR

Photo de PAPAPOUSS A Mademoiselle LECOUVREUR. - 1719 - Adieu divinité du parterre adorée, Vous Iris, que le ciel envoya parmi nous Pour unir à jamais Minerve et Cythérée, Et la vertu sincère aux plaisirs les plus doux ! Faites le bien d'un seul et le...

Lire la suite

POÉSIE - A Madame la Maréchale de VILLARS

Publié le par loveVoltaire

POÉSIE - A Madame la Maréchale de VILLARS

Photo de PAPAPOUSS A Madame la Maréchale de VILLARS. En lui envoyant la Henriade (1) - 1725 - Quand vous m'aimiez, mes vers étaient aimables : Je chantais dignement vos grâces, vos vertus ; Cet ouvrage naquit dans ces temps favorables : Il eût été parfait...

Lire la suite

POÉSIE - CHANSON POUR MADEMOISELLE GAUSSIN

Publié le par loveVoltaire

POÉSIE - CHANSON POUR MADEMOISELLE GAUSSIN

Photo de PAPAPOUSS CHANSON POUR MADEMOISELLE GAUSSIN, LE JOUR DE SA FÊTE - 25 Août 1731 - Le plus puissant de tous les dieux, Le plus aimable, le plus sage, Louison, c'est l'Amour dans vos yeux. De tous les dieux et moins volage, Le plus tendre et le...

Lire la suite