CORRESPONDANCE - Année 1773 - Partie 1

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1773 - Partie 1

Photo de PAPAPOUSS à Mademoiselle Raucourt. Ferney, 1773. Raucourt, tes talents enchanteurs (1) Chaque jour te font des conquêtes ; Tu fais soupirer tous les cœurs, Tu fais tourner toutes les têtes ; Tu joins au prestige de l’art Le charme heureux de...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1772 - Partie 28

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1772 - Partie 28

Photo de PAPAPOUSS à M. le comte de Rochefort. 18 Décembre 1772 (1). M. le comte de Rochefort et la vieille madame Dixneufans étant partis le 17 de Mâcon, selon la lettre écrite par le trio, le vieux malade de Ferney, se fondant sur cette lettre, compte...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1772 - Partie 27

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1772 - Partie 27

Photo de PAPAPOUSS à M. le chevalier de Chastellux. A Ferney, 7 Décembre 1772. Monsieur, la première fois que je lus la Félicité publique, je fus frappé d’une lumière qui éclairait mes yeux, et qui devait brûler ceux des sots et des fanatiques ; mais...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1772 - Partie 26

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1772 - Partie 26

Photo de PAPAPOUSS à M. le comte d’Argental. 27 Novembre 1772 (1). Vous savez, messieurs du comité, que Boileau, dans son Art poétique, D’un mot mis en sa place enseigna le pouvoir ; or, dans la première scène du second acte (les Lois de Minos), Je ne...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1772 - Partie 25

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1772 - Partie 25

Photo de PAPAPOUSS à M. Marin. A Ferney, 13 Novembre 1772 (1). Voici encore des Probabilités. Avec tout cela il n’est que trop probable que M. Morangiés perdra son procès. Je voudrais être un peu instruit de ce qui se passe, et je ne le suis point. Le...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1772 - Partie 24

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1772 - Partie 24

Photo de PAPAPOUSS à Madame la marquise du Deffand. 4 Novembre 1772. L’Epître à Horace, encore une fois, n’est pas achevée, madame ; et cependant je vous l’envoie, et, qui plus est, je vous l’envoie avec des notes. Soyez très sûre que ce n’est pas de...

Lire la suite