DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : E comme ETATS

Publié le par loveVoltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : E comme ETATS

E comme ETATS, GOUVERNEMENTS. Quel est le meilleur ? Je n’ai connu jusqu’à présent personne qui n’ait gouverné quelque Etat. Je ne parle pas de MM. Les ministres, qui gouvernent en effet, les uns deux ou trois ans, les autres six mois, les autres six...

Lire la suite

CORRESPONDANCE : Catherine II et Voltaire - Partie 3

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE : Catherine II et Voltaire - Partie 3

Photo de KHALAH 15. – DE VOLTAIRE. A Ferney, 15 Novembre 1768. Madame, j’eus l’honneur de dépêcher à votre majesté impériale, le 15 mars dernier, à l’adresse du sieur B. Le Maistre, à Hambourg, un assez gros ballot, marqué I.D.R., N° 1. Votre majesté...

Lire la suite

POESIE : A Madame Denis

Publié le par loveVoltaire

POESIE : A Madame Denis

A MADAME DENIS. (1) Si par hasard, pour argent ou pour or, A vos boutons vous trouviez un remède, Peut-être vous seriez moins laide, Mais vous seriez bien laide encor. 1 - Ceci n'est qu'une boutade que dans un moment d'impatience Voltaire lança à sa nièce...

Lire la suite

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : E comme ENVIE

Publié le par loveVoltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : E comme ENVIE

E comme ENVIE. On connaît assez tout ce que l’antiquité a dit de cette passion honteuse, et ce que les modernes ont répété. Hésiode est le premier auteur classique qui en ait parlé : « Le potier porte envie au potier, l’artisan à l’artisan, le pauvre...

Lire la suite

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : E comme ENTHOUSIASME

Publié le par loveVoltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : E comme ENTHOUSIASME

E comme ENTHOUSIASME (1) Ce mot grec signifie émotion d’entrailles, agitation intérieure. Les Grecs inventèrent-ils ce mot pour exprimer les secousses qu’on éprouve dans les nerfs, la dilatation et le resserrement des intestins, les violentes contractions...

Lire la suite

EPITRE : A Mademoiselle de Lubert

Publié le par loveVoltaire

EPITRE : A Mademoiselle de Lubert

A James, A MADEMOISELLE DE LUBERT. QU’ON APPELAIT MUSE ET GRACE (1) - 1732 - Le curé qui vous baptisa Du beau surnom de Muse et Grâce, Sur vous un peu prophétisa ; Il prévit que sur votre trace Croîtrait le laurier du Parnasse Dont La Suze (2) se couronna,...

Lire la suite

EPITRE : A Mademoiselle de Lubert

Publié le par loveVoltaire

EPITRE : A Mademoiselle de Lubert

A MADEMOISELLE DE LUBERT − 1736 − Charmante Iris, qui sans chercher à plaire, Savez si bien le secret de charmer ; Vous dont le cœur, généreux et sincère, Pour son repos sut trop bien l’art d’aimer ; Vous dont l’esprit, formé par la lecture, Ne parle...

Lire la suite