EPITRE : A M. Helvétius

Publié le par loveVoltaire

EPITRE : A M. Helvétius

A M. HELVÉTIUS. − 1738 − Apprenti fermier général (1) Très savant maître en l’art de plaire, Chez Plutus, ce gros dieu brutal, Vous portâtes mine étrangère ; Mais chez les Amours et leur mère, Chez Minerve, chez Apollon, Lorsque vous vîntes à paraître,...

Lire la suite

JUGEMENT SUR VOLTAIRE de MARMONTEL

Publié le par loveVoltaire

JUGEMENT SUR VOLTAIRE de MARMONTEL

JUGEMENT SUR VOLTAIRE DE Jean-François MARMONTEL 1723 - 1799 ENCYCLOPÉDISTE, HISTORIEN, CONTEUR, ROMANCIER, GRAMMAIRIEN, POÈTE, DRAMATURGE, PHILOSOPHE FRANÇAIS On sait avec quelle bonté Voltaire accueillait les jeunes gens qui s’annonçaient par quelques...

Lire la suite

JUGEMENT SUR VOLTAIRE de GOETHE

Publié le par loveVoltaire

JUGEMENT SUR VOLTAIRE de GOETHE

JUGEMENT SUR VOLTAIRE DE Johann Wolfgang von GOETHE 1749 - 1832 POÈTE, ROMANCIER, DRAMATURGE,THÉORICIEN HOMME D’ É TAT ALLEMAND Génie, imagination, profondeur, étendue, raison, goût, philosophie, élévation, originalité, naturel, esprit, et bel esprit...

Lire la suite

JUGEMENT SUR VOLTAIRE de Edgard QUINET

Publié le par loveVoltaire

JUGEMENT SUR VOLTAIRE de Edgard QUINET

JUGEMENT SUR VOLTAIRE DE Edgar QUINET 1803 - 1875 ÉCRIVAIN et HISTORIEN FRANÇAIS Je suis des yeux, pendant quarante années, le règne d’un homme qui est à lui seul la direction spirituelle, non de son pays, mais de son époque. Du fond de sa chambre, il...

Lire la suite

JUGEMENT SUR VOLTAIRE de LA HARPE

Publié le par loveVoltaire

JUGEMENT SUR VOLTAIRE de LA HARPE

JUGEMENT SUR VOLTAIRE DE Jean-François DE LA HARPE 1739 – 1803 ECRIVAIN et CRITIQUE Quelle est cette trempe d’esprit extraordinaire que rien ne peut ni émousser ni affaiblir ; cette chaleur d’imagination que rien ne refroidit ; cette force constante et...

Lire la suite

POESIE : A Mme du Châtelet

Publié le par loveVoltaire

POESIE : A Mme du Châtelet

A MADAME DU CHATELET, EN LUI ENVOYANT L’HISTOIRE DE CHARLES XII. Le voici ce héros si fameux tour à tour Par sa défaite et sa victoire : S’il eût pu vous entendre et vous voir à sa cour, Il n’aurait jamais joint (et vous pouvez m’en croire) A toutes les...

Lire la suite