NANINE - Partie 6

Publié le par loveVoltaire

NANINE - Partie 6

Photo de PAPAPOUSS NANINE. ______ ACTE DEUXIÈME. S CÈNE I . _______ LE COMTE, MARIN . _______ LE COMTE. Ah ! cette nuit est une année entière ! Que le sommeil est loin de ma paupière ! Tout dort ici ; Nanine dort en paix ; Un doux repos rafraîchit ses...

Lire la suite

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : A comme ANTI-LUCRECE

Publié le par loveVoltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : A comme ANTI-LUCRECE

Photo de PAPAPOUSS A comme ANTI-LUCRÈCE. La lecture de tout le poème de feu M. le cardinal de Polignac m’a confirmé dans l’idée que j’en avais conçue lorsqu’il m’en lut le premier chant. Je suis encore étonné qu’au milieu des dissipations du monde, et...

Lire la suite

POESIE : Epitaphe de madame du Châtelet

Publié le par loveVoltaire

POESIE : Epitaphe de madame du Châtelet

Photo de JAMES ÉPITAPHE DE MADAME DU CHÂTELET. (1) L’univers a perdu la sublime Emilie ! Elle aima les plaisirs, les arts, la vérité. Les dieux, en lui donnant leur âme et leur génie, N’avaient gardé pour eux que l’immortalité. 1 – Voyez la lettre à madame...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1749 - Partie 10

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1749 - Partie 10

Photo de JAMES (Château de Voltaire) à M. le comte d’Argental A Paris, le 5 au soir, en arrivant. S’il n’y avait à Paris que votre maison, j’aurais volé, mon cher et respectable ami, et ma mauvaise santé ne m’aurait pas retenu ; mais je vous avoue que...

Lire la suite

NANINE - Partie 5

Publié le par loveVoltaire

NANINE - Partie 5

Photo de JAMES NANINE. ______ ACTE PREMIER. SCÈNE VI. _______ NANINE. _______ NANINE. Quelles douleurs cuisantes ! Quel embarras ! quel tourment ! quel dessein ! Quels sentiments combattent dans mon sein ! Hélas ! je fuis le plus aimable maître ! En le...

Lire la suite

CORRESPONDANCE avec le roi de Prusse - Année 1749 - Partie 63

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE avec le roi de Prusse - Année 1749 - Partie 63

Photo de JAMES 246 – DU ROI A Potsdam, le 4 septembre 1749. Je reçois votre Catilina, dont il m’est impossible de deviner la suite. Il n’est pas plus possible de juger d’une tragédie par un seul acte que d’un tableau par une seule figure. J’attends d’avoir...

Lire la suite