DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : D comme DIEU, DIEUX - Partie 2

Publié le par loveVoltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : D comme DIEU, DIEUX - Partie 2

Photo de PAPAPOUSS D comme DIEU, DIEUX. (Partie 2) _________ D’UNE CALOMNIE DE WARBURTON CONTRE CICÉRON, AU SUJET D’UN DIEU SUPRÊME. Warbuton a calomnié Cicéron et l’ancienne Rome (1), ainsi que ses contemporains. Il suppose hardiment que Cicéron a prononcé...

Lire la suite

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : D comme DIEU, DIEUX - Partie 3

Publié le par loveVoltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : D comme DIEU, DIEUX - Partie 3

Photo de PAPAPOUSS D comme DIEU, DIEUX. (Partie 3) ________ SECTION IV. Du système de la nature. L’auteur du Système de la nature a eu l’avantage de se faire lire des savants, des ignorants, des femmes ; il a donc dans le style des mérites que n’avait...

Lire la suite

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : D comme DIEU, DIEUX - Partie 4

Publié le par loveVoltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : D comme DIEU, DIEUX - Partie 4

Photo de PAPAPOUSS D comme DIEU, DIEUX. (Partie 4) ________ SECTION V. De la nécessité de croire un Être suprême. Le grand objet, le grand intérêt, ce me semble, n’est pas d’argumenter en métaphysique, mais de peser s’il faut, pour le bien commun de nous...

Lire la suite

CITATION DU JOUR

Publié le par loveVoltaire

CITATION DU JOUR

Photo de PAPAPOUSS « Ô fond de la boite de Pandore ! ô espérance ! où êtes- vous ? » – Correspondance, à Mme la comtesse de Lutzelbourg. – 07.11.1754 – VOLTAIRE.

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1761 - Partie 2

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1761 - Partie 2

Photo de PAPAPOUSS à M. Damilaville. 6 Janvier 1761. Le solitaire des Alpes fait mille compliments à M. Damilaville et à M. Thieriot. Il désire fort d’avoir le livre sur les impôts (1), qui a envoyé son auteur à Vincennes. M. Thieriot ne pourrait-il pas...

Lire la suite

CITATION DU JOUR

Publié le par loveVoltaire

CITATION DU JOUR

Photo de PAPAPOUSS « Ce serait une grande douceur pour moi si je pouvais aider à votre consolation et m’entretenir avec vous librement dans ces moments si courts qui nous restent et qui ne sont suivis d’aucuns moments. » – Correspondance, à Mme du Deffant....

Lire la suite