CITATION DU JOUR

Publié le par loveVoltaire

CITATION DU JOUR

Photo de PAPAPOUSS « J’ai encore une chose à vous dire, dans ma confession générale, c’est que je n’ai jamais été gai que par emprunt. » Correspondance, à Richelieu. – 19.08.1766 – VOLTAIRE.

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1761 - Partie 9

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1761 - Partie 9

Photo de PAPAPOUSS à la duchesse de Saxe-Gotha. Aux Délices, 5 Février (1). Madame, pardonnez encore à un pauvre vieillard malade, prêt à quitter le plus misérable des mondes possibles pour aller voir s’il est digne d’un meilleur ; pardonnez-lui s’il...

Lire la suite

POESIE : Impromptu à une dame de Genève

Publié le par loveVoltaire

POESIE : Impromptu à une dame de Genève

Photo de PAPAPOUSS IMPROMPTU A UNE DAME DE GENÈVE, QUI PRÊCHAIT L’AUTEUR SUR LA TRINITÉ. (1761) Oui, j’en conviens, chez moi la Trinité Jusqu’à présent n’avait pas fait fortune ; Mais j’aperçois les trois Grâces en une : Vous confondez mon incrédulit...

Lire la suite

POESIE : A M. le comte de ***

Publié le par loveVoltaire

POESIE : A M. le comte de ***

Photo de PAPAPOUSS A M. LE COMTE DE *** , AU SUJET DE L’IMPÉRATRICE-REINE. Marc-Aurèle, autrefois des princes le modèle, Sur les devoirs des rois instruisit nos aïeux ; Et Thérèse fait à nos yeux Tout ce qu’écrivait Marc-Aurèle.

Lire la suite

CITATION DU JOUR

Publié le par loveVoltaire

CITATION DU JOUR

Photo de PAPAPOUSS « La langue s’embellit tous les jours : on commence à éduquer les enfants au lieu de les élever. » Correspondance, à M. Linguet. – 15.03.1769 – VOLTAIRE.

Lire la suite

POESIE : A la signora Julia Ursina

Publié le par loveVoltaire

POESIE : A la signora Julia Ursina

Photo de PAPAPOUSS A LA SIGNORA JULIA URSINA, DE VENISE, QUI AVAIT ADRESSÉ UNE LETTRE TRÈS FLATTEUSE ET TRÈS AGRÉABLE A VOLTAIRE SANS SE FAIRE CONNAÎTRE. (1761) Etes-vous la déesse Isis, Sous son grand voile méconnue ? Etes-vous la mère des Ris ? Mais...

Lire la suite

POESIE : A M. le comte de Saint-Etienne

Publié le par loveVoltaire

POESIE : A M. le comte de Saint-Etienne

Photo de PAPAPOUSS A M. LE COMTE DE SAINT-ETIENNE, QUI AVAIT ADRESSÉ A L’AUTEUR UNE ÉPÎTRE SUR LA COMÉDIE DE L’ÉCOSSSAISE. (1) - 1760 - Vous m’avez attendri, votre épître est charmante ; En philosophe vous pensez. Lindane (2) est dans vos vers plus belle...

Lire la suite