CONSEILS A - M. HELVETIUS - Partie 1

Publié le par loveVoltaire

CONSEILS A - M. HELVETIUS - Partie 1

Photo de PAPAPOUSS CONSEILS A M. HELVÉTIUS. SUR LA COMPOSITION ET SUR LE CHOIX DU SUJET D’UNE ÉPÎTRE MORALE. [Ce morceau n’a été imprimé qu’en l’an VI, par le citoyen Lefebvre-Laroche, ami d’Helvétius, et les Remarques qui le suivent n’ont été publiées...

Lire la suite

CONSEILS A - M. Helvétius - Partie 2

Publié le par loveVoltaire

CONSEILS A - M. Helvétius - Partie 2

Photo de PAPAPOUSS CONSEILS A M. HELVÉTIUS. SUR LA COMPOSITION ET SUR LE CHOIX DU SUJET D’UNE ÉPÎTRE MORALE. IIe LEÇON. Helvétius corrigea son épître ; il la commença ainsi : Quel funeste pouvoir, quelle invisible chaîne, Loin de la vérité retient l’homme...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1764 - Partie 39

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1764 - Partie 39

Photo de PAPAPOUSS à Madame la comtesse d’Argental. Aux Délices, novembre 1764. Madame l’ange est suppliée d’être arbitre (1) entre M. de Foncemagne et moi ; si elle me condamne, je me tiens pour très bien condamné. Je sais bien que j’ai affaire à forte...

Lire la suite

CITATION DU JOUR

Publié le par loveVoltaire

CITATION DU JOUR

Photo de PAPAPOUSS « Il n’y a que l’immobile qui soit immuable ; la nature est éternelle, mais nous autres nous sommes d’hier . » Dictionnaire philosophique – Article : COQUILLES – VOLTAIRE.

Lire la suite

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE - A comme ARDEUR

Publié le par loveVoltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE - A comme ARDEUR

Photo de PAPAPOUSS A comme ARDEUR. Le Dictionnaire encyclopédique n’ayant parlé que des ardeurs d’urine et de l’ardeur d’un cheval, il paraît expédient de citer aussi d’autres ardeurs ; celle du feu, celle de l’amour. Nos poètes français, italiens, espagnols,...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1764 - Partie 38

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1764 - Partie 38

Photo de PAPAPOUSS à M. Marin. 24 Novembre 1764. Si jamais, monsieur, quelque homme de lettres vient vous dire que son métier n’est pas le plus ridicule, le plus dangereux, le plus misérable des métiers, ayez la bonté de m’envoyer ce pauvre homme. Il...

Lire la suite