PROBLEME

Publié le par loveVoltaire

PROBLEME

Je rencontre un problème pour l'Epître de Mme de St-Julien et je n'arrive pas à l'enlever. Elle sera mise en ligne demain si tout est rentré dans l'ordre

Lire la suite

CITATION DU JOUR

Publié le par loveVoltaire

CITATION DU JOUR

Photo de PAPAPOUSS « L’homme doit s’applaudir d’être frivole ; s’il ne l’était pas, il sécherait de douleur en pensant qu’il est né pour un jour entre deux éternités, et pour souffrir onze heures au moins sur douze. » Pensées, Remarques et Observations...

Lire la suite

ÉPÎTRE - A Madame de Saint-Julien

Publié le par loveVoltaire

ÉPÎTRE - A Madame de Saint-Julien

Photo de PAPAPOUSS A MADAME DE SAINT-JULIEN, NÉE COMTESSE DE LA TOUR-DU-PIN. – 1766 – Fille de ces dauphins de qui l’extravagance S’ennuya de régner pour obéir en France ; Femme aimable, honnête homme, esprit libre et hardi, Qui, n’aimant que le vrai,...

Lire la suite

ÉPÎTRE - A Madame de Saint-Julien

Publié le par loveVoltaire

ÉPÎTRE - A Madame de Saint-Julien

Photo de PAPAPOUSS A MADAME DE SAINT-JULIEN, NÉE COMTESSE DE LA TOUR-DU-PIN. – 1766 – Fille de ces dauphins de qui l’extravagance S’ennuya de régner pour obéir en France ; Femme aimable, honnête homme, esprit libre et hardi, Qui, n’aimant que le vrai,...

Lire la suite

CITATION DU JOUR

Publié le par loveVoltaire

CITATION DU JOUR

Photo de PAPAPOUSS « Cromwell disait qu’on n’allait jamais si loin que quand on ne savait plus où on allait. » Pensées, Remarques et Observations de VOLTAIRE.

Lire la suite

LE PHILOSOPHE IGNORANT - Partie 1

Publié le par loveVoltaire

LE PHILOSOPHE IGNORANT - Partie 1

Photo de PAPAPOUSS LE PHILOSOPHE IGNORANT. _______ – 1766 – [Voici le second examen que fit Voltaire de sa conscience philosophique, trente-deux ans après le premier. Ce n’est plus le disciple de Bolingbroke qui parle ; c’est le contemporain de la génération...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 14

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 14

Photo de PAPAPOUSS à Madame la comtesse d’Argental. 18 Avril 1766. Je remercie bien l’une de mes anges de son aimable lettre. Je conviens avec elle que la première maxime de la politique est de se bien porter. Il est certain que le travail forcé abrège...

Lire la suite