CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 25

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 25

Photo de PAPAPOUSS à M. Damilaville. A Genève, 16 Juillet 1766. Votre ami, monsieur, est toujours aux eaux de Rolle en Suisse, et les médecins lui ont conseillé un grand régime. Vous pouvez toujours m’écrire chez M. Souchai, à Genève, tant pour les affaires...

Lire la suite

CORRESPONDANCE avec d'ALEMBERT - Partie 30

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE avec d'ALEMBERT - Partie 30

Photo de KHALAH DE VOLTAIRE. 18 de Février 1764. Tu dors, Brutus, et Crévier veille ! Souffriez-vous, mon cher et intrépide philosophe, que ce cuistre de Crévier attaque (1) si insolemment Montesquieu dans les seules choses où l’auteur de l’Esprit sur...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 24

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 24

Photo de PAPAPOUSS à M. le comte d’Argental. Aux eaux de Rolle en Suisse, par Genève, 14 Juillet 1766. Mes chers anges, mettez-moi aux pieds de M. de Chauvelin ; dites-lui que je pense comme lui ; dites-lui que la pièce inspire je ne sais quoi d’atroce,...

Lire la suite

CITATION DU JOUR

Publié le par loveVoltaire

CITATION DU JOUR

Photo de PAPAPOUSS « Il faut s’oublier avec tous les hommes : si vous leur parlez de vous, vous risquez le mépris ou la haine. » Pensées, Remarques et Observations de VOLTAIRE.

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 23

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 23

Photo de PAPAPOUSS à M. l’abbé Morellet. 7 Juillet 1766. C’est moi, mon cher frère, qui voudrais passer avec vous dans ma retraite les derniers six mois qui me restent peut-être encore à vivre. C’est Antoine qui voudrait recevoir Paul. Mon désert est...

Lire la suite

CORRESPONDANCE avec d'ALEMBERT - Partie 29

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE avec d'ALEMBERT - Partie 29

Photo de PAPAPOUSS DE VOLTAIRE. 8 de Janvier 1764. Enfin je me flatte qu’il vous parviendra deux exemplaires de cette Tolérance non tolérée, à peu près dans le temps que vous recevrez ma lettre. Je me garderai bien, mon très cher philosophe, de faire...

Lire la suite