CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 52

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 52

Photo de PAPAPOUSS à M. le comte d’Argental. Jeudi 11 Décembre, à onze heures du matin (1). Cette honnête femme (2) vient d’arriver, et vous croyez bien qu’au nom de mes anges elle n’a pas été mal reçue. Nous avons sur-le-champ envoyé chercher à Genève...

Lire la suite

THÉÂTRE : L'ÉCOSSAISE - Partie 3

Publié le par loveVoltaire

THÉÂTRE : L'ÉCOSSAISE - Partie 3

Photo de PAPAPOUSS L’ÉCOSSAISE. _______________ PRÉFACE. (1) La comédie dont nous présentons la traduction aux amateurs de la littérature est de M. Hume (2), pasteur de l’Eglise d’Edimbourg, déjà connu par deux belles tragédies jouées à Londres : il est...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 51

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 51

Photo de PAPAPOUSS à M. le comte d’Argental. 8 Décembre 1766. Vous avez bien fait de m’écrire, mes divins anges ; car vous esquivez par là une nuée de corrections et de changements qui étaient déjà tout prêts. Mais puisque vous me mandez que rien ne presse,...

Lire la suite

THÉÂTRE : L'ÉCOSSAISE - Partie 2

Publié le par loveVoltaire

THÉÂTRE : L'ÉCOSSAISE - Partie 2

Photo de PAPAPOUSS L’ÉCOSSAISE. _______________ ÉPÎTRE DÉDICATOIRE Du Traducteur de l’Écossaise . A M. LE COMTE DE LAURAGUAIS. (1) MONSIEUR, La petite bagatelle que j’ai l’honneur de mettre sous votre protection n’est qu’un prétexte pour vous parler avec...

Lire la suite

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 50

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE - Année 1766 - Partie 50

Photo de PAPAPOUSS à M. Hennin. Dimanche au soir, 30 Novembre 1766. Point du tout, monsieur, la lettre est de M. le duc de Choiseul, et il n’est point du tout question de M. le duc de Praslin , qui n’a point encore reçu mon paquet. Je soupçonne sur cela...

Lire la suite

CORRESPONDANCE -Année 1766 - Partie 49

Publié le par loveVoltaire

CORRESPONDANCE -Année 1766 - Partie 49

Photo de PAPAPOUSS à M. le chevalier de Taulès. Mardi, au matin. Si vous avez eu, monsieur, le temps de lire le petit écrit sur les commissions royales, qu’on prétend de M. Lambert (1), conseiller au parlement, je vous supplie de me le renvoyer ; et si...

Lire la suite