POESIE : Impromptu à madame la duchesse de Luxembourg

Publié le par loveVoltaire

ROMAIN-0660.JPG

 

Photo de Maréva

 

 

 

 

 

IMPROMPTU

A MADAME LA DUCHESSE DE LUXEMBOURG,

 

 

QUI DEVAIT SOUPER AVEC M. LE DUC DE RICHELIEU.

 

 

 

 

  

 

 

 

 

Un dindon tout à l’ail, un seigneur tout à l’ambre,

A souper vous sont destinés :

On doit, quand Richelieu paraît dans une chambre,

Bien défendre son cœur, et bien boucher son nez.

 

 

 

ROMAIN 0660

 

Publié dans Poésies

Commenter cet article

J


Je sens surtout une pointe de malice  



Répondre
L


Pensez-vous que cet Impromptu soit arrivé aux oreilles de Richelieu ? 


 


Ah, ce Voltaire !  



J


"Ah ! qu'en termes galants ces choses-là sont dites ..."



Répondre
L


Sentez-vous comme moi la pointe d'ail qui embaume la petite chambrette ?