POESIE : Epitaphe

Publié le par loveVoltaire

POESIE--EPITAPHE---M.-de-Sardieres-copie-2.jpg

 

 Photo de PAPAPOUSS

 

 

 

 

 

 

 

EPITAPHE

 

 

(1)

 

 

 

 

 

 

Ci-gît qui toujours babilla

Sans avoir jamais rien à dire,

Dans tous les livres farfouilla,

Sans avoir jamais pu s’instruire,

Et beaucoup d’écrits barbouilla,

Sans qu’on ait jamais pu les lire.

 

 

 

 

POESIE -EPITAPHE - M. de Sardières 

 

 

 

 

1 – Cette épitaphe a été faite, paraît-il, pour un M. de Sardières. (G.A.)

 

 

 

 

 

 

 

 

Publié dans Poésies

Commenter cet article

J
<br /> <br /> Une rose gelée ! Tout un symbole ! <br /> <br /> <br /> Un long silence de monsieurdevoltaire me laisse présager une abondante mise en ligne à venir sous peu . Love, j'espère que ma pensée est juste et que ce n'est pas un vilain virus (fut-il<br /> informatique ! ) qui vous laisse sans voix .<br /> <br /> <br /> Je vous souhaite tout plein de bonnes choses<br /> <br /> <br /> Amicalement et tendrement vôtre .<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
L
<br /> <br /> Un long silence.... comme vous y allez, Mister James ! <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Une méchante grippe m'a attaqué sournoisement et m'a laissé plutôt KO ! Fièvre et fatigue et ce, pendant tous ces jours !<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Je reviens à la vie aujourd'hui et je vous offre, pour me faire pardonner, toute cette palette de soleil. <br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Bonne soirée, Mister James.<br /> <br /> <br />  <br /> <br /> <br /> Nota : Je suis encore bien flagada ! <br /> <br /> <br /> <br />