POESIE MELEE : à Mme de BOUFFLERS

Publié le par loveVoltaire



 

 

 

 

A MADAME DE BOUFFLERS,

 

EN LUI ENVOYANT UN EXEMPLAIRE DE LA HENRIADE.

 

 

 

 

  1738 

 

 

 

 

 

Vos yeux sont beaux, mais votre âme est plus belle ;

Vous êtes simple et naturelle,

Et, sans prétendre à rien, vous triomphez de tous ;

Si vous eussiez vécu du temps de Gabrielle,

Je ne sais pas ce qu’on eût dit de vous,

Mais l’on n’aurait point parlé d’elle.

 

 

 

 





Publié dans Poésies

Commenter cet article

C
Voici ma poésie qui utiliserait le quatrain de Voltaire:

Les belles lettres et l’amour.

Vous qui faites l’amour à la bonne Franquette
Avec des sentiments manquant de poésies
Si vous eussiez connu le temps des « belles lettres »
Avec des chants d’amour dans des jardins fleuris

Voltaire et sa rime, ses quatrains merveilleux
Son style magique, poétique à souhait
En parlant de l’amour et de ses amoureux
Au noble langage, il ajoutait le trait.

Notait avec justesse ; accordant par le sens
Le cœur, l’âme l’esprit, l’amour, les sentiments
Enjolivant le ver si judicieux, finement.
Florissant chaque mot, avec tant de prestances.

Si vous eussiez été au temps des belles lettres
Avec des poésies de rondeaux royaux
Agréés de gestes et coudoyant le beau.
Tant de ces beautés qu’il vous reste à connaître !


CAILLOT



Madame !


Vos yeux sont beaux et votre âme est plus belle !
Vous êtes simple et naturelle.
Sans paraitre de rien, vous triomphez de tout.
Si vous eussiez été du temps de Gabrielle, (d’Estrées)
Je ne sais pas ce qu’on eut dit de vous
Mais on n’aurait pas parlé d’elle !

Voltaire (François-Marie AROUET)



Il était d’un caractère volontaire, et lorsqu’il eut à choisir un nom d’écrivain il comprima le
« Volontaire » et adopta « VOLTAIRE »
Ce quatrain, je l’ai relevé dans un livre que j'ai acheté, de poésies originaire du XVIIIe siècle
Répondre
C
Ce quatrain de Voltaire peut-il être utilisé dans un livre de poésie qui serait commercialisé
Répondre
J

LoveV, ce sizain est en vos mains .

Volti vous l'envoie par delà le temps, il n'y a rien à en retrancher, le portrait est exact.

Cependant, petite réflexion d'homme : comment ont réagi Marie-Louise et Emilie ?
"Ah! c'est bien un homme comme tous les autres ! Il fait la cour à toutes les minettes ! ". Déception ? Confusion ?
ou alors
"Ah! c'est bien, un  homme ! Comme tous les autres, il fait la cour à toutes les minettes !" . Satisfaction ? Illusion ?
Je rage de n'avoir pas le talent de Volti  


Répondre
L


Quel beau compliment ; vous me faites rougir Mister James.

Pour moi, c'est juste : "Ah ! Ces hommes !"