POESIE : A mademoiselle Lecouvreur

Publié le par loveVoltaire

POESIE-A-MELLE-LECOUVREUR-1.jpg

 

 Photo de PAPAPOUSS

 

 

 

 

 

A MADEMOISELLE LECOUVREUR

 

 

 

(1)

 

 

  1719 

 

 

 

 

 

Adieu, divinité du parterre adorée,

Vous, Iris, que le ciel envoya parmi nous

Pour unir à jamais Minerve et Cythérée,

Et la vertu sincère aux plaisirs les plus doux !

Faites le bien d’un seul et le désir de tous ;

Et puissent vos amours égaler la durée

De la pure amitié que mon cœur a pour vous.

 

 

 

 

POESIE-A MELLE LECOUVREUR-1

 

 

1 – Ces vers durent être  faits par Voltaire lorsqu’il s’en alla à Sully pour travailler à Artémire que mademoiselle Lecouvreur devait jouer. (G.A.)

 

 

 

 

Publié dans Poésies

Commenter cet article