POESIE : A Madame de Pompadour

Publié le par loveVoltaire

POESIE---A-Mme--DE-Pompadour---apres-une-maladie.jpg

 

Photo de Fabrice

 

 

 

 

 

 

A MADAME DE POMPADOUR

 

 

 

 

 

 

  1747 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les esprits, et les cœurs, et les remparts terribles,

Tout cède à ses efforts, tout fléchit sous sa loi ;

Et Berg-op-Zoom et vous, vous êtes invincibles :

Vous n’avez cédé qu’à mon roi (1) :

Il vole dans vos bras du sein de la victoire ;

Le prix de ses travaux n’est que dans votre cœur ;

Rien ne peut augmenter sa gloire.

Et vous augmentez son bonheur.

 

 

 

 

 

 

 POESIE - A Mme DE Pompadour - après une maladie

 

 

 

 

 

1 – Voyez le chap. XXVI du Précis du Siècle de Louis XV.(G.A.)

 

Publié dans Poésies

Commenter cet article