JUGEMENT SUR VOLTAIRE de FREDERIC-LE-GRAND

Publié le par loveVoltaire

5244091137_c7b4961efb_z.jpg

 

Photo de Khalah

 

 

 

 

 

 

JUGEMENT SUR VOLTAIRE

 

De

 

 

FREDERIC-LE-GRAND

 

 

1712 - 1786

 

 

ROI DE PRUSSE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

         Rien n’échappait à ses connaissances ; sa conversation était aussi instructive qu’agréable ; son imagination aussi brillante que variée ; son esprit aussi prompt que présent ; en un mot, il faisait les délices de toutes les sociétés.

 

 

 

 

 

 

Eloge de Voltaire, 1778.

 

 

 

 

 

 

Publié dans Jugements

Commenter cet article

james 10/12/2010 07:35



Bref! mais vrai.


Fédéric au fond reconnait la valeur de celui qu'il s'est plu à enquiquiner le temps de son séjour prussien . Deux esprits forts aux buts divergents, ça ne pouvait que faire des étincelles ...
comme celles de la photo de Kalah ( très bon choix )


 


PS : même si j'aime bien les photos d'Hendrik-Jan, je préfère celles de Kalah qui ont plus de poésie, d'imagination, d'esprit ; ça n'engage que moi



loveVoltaire 11/12/2010 20:14



Oui et je pense même que Frédéric a dû se sentir seul et triste à l'annonce de la disparition de Voltaire. On n'écrit pas toutes ces lignes à
travers toutes ces années sans ressentir des sentiments très forts. Même s'il y a eu un couac, un jour.


 


Pour votre avis sur les photos, je respecte votre sentiment mais je ne le partage pas. Ces 2 photographes sont talentueux, chacun à leur façon. Le seul
reproche que je peux faire à Khalah c'est de faire trop de photos que je ne peux pas mettre ici. Les immeubles, c'est le mal !