Monsieur de Voltaire

DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : V comme VENALITE

4 Juillet 2012 , Rédigé par loveVoltaire Publié dans #Dictionnaire Philosophique

V-comme-VENALITE.jpg

 

 Photo de PAPAPOUSS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

V comme VÉNALITÉ.

 

 

 

 

 

          Ce faussaire dont nous avons tant parlé, qui fit le Testament du cardinal de Richelieu, dit, au chapitre IV, « qu’il vaut mieux laisser la vénalité et le droit annuel, que d’abolir ces deux établissements difficiles à changer tout d’un coup sans ébranler l’Etat. »

 

          Toute la France répétait, et croyait répéter après le cardinal de Richelieu, que la vénalité des offices de judicature était très avantageuse.

 

          L’abbé de Saint-Pierre fut le premier qui, croyant encore que le prétendu Testament était du cardinal, osa dire dans ses observations sur le chapitre IV : « Le cardinal s’est engagé dans un mauvais pas, en soutenant que quant à présent la vénalité des charges peut être avantageuse à l’Etat. Il est vrai qu’il n’est pas possible de rembourser toutes les charges. »

 

          Ainsi, non-seulement cet abus paraissait à tout le monde irréformable, mais utile ; on était si accoutumé à cet opprobre qu’on ne le sentait pas ; il semblait éternel ; un seul homme en peu de mois l’a su anéantir (1).

 

          Répétons donc qu’on peut tout faire, tout corriger ; que le grand défaut de presque tous ceux qui gouvernent est de n’avoir que des demi-volontés et des demi-moyens. Si Pierre-le-Grand n’avait pas voulu fortement, deux mille lieues de pays seraient encore barbares.

 

          Comment donner de l’eau dans Paris à trente mille maisons qui en manquent ? comment payer les dettes de l’Etat ? comment se soustraire à la tyrannie révérée d’une puissance étrangère qui n’est pas une puissance, et à laquelle on paye en tribut les premiers fruits ? Osez le vouloir, et vous en viendrez à bout plus aisément que vous n’avez extirpé les jésuites, et purgé le théâtre de petits-maîtres (2).

 

V comme VENALITE

 

1 – Maupeou. (G.A.)

 

 

 

2 – Les petits-maîtres avaient jusqu’alors occupé la scène elle-même aux représentations théâtrales. (G.A.)

 

Commenter cet article

James 04/07/2012


Je suggère que nos politiques lisent cet article, et appliquent intelligemment ce "vouloir" pour le bien des citoyens, tout comme ils se sont appliqués pour subventionner Paris-Plage !


LoveV, je connais votre "vouloir" et je vous approuve .


Bonne journée avec mes amicales pensées

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog