DICTIONNAIRE PHILOSOPHIQUE : C comme CRIMINALISTE

Publié le par loveVoltaire

C-comme-CRIMINALISTE-copie-1.jpg

 

Photo de PAPAPOUSS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C comme CRIMINALISTE.

 

 

 

 

 

 

 

 

         Dans les antres de la chicane, on appelle grand criminaliste un barbare en robe qui sait faire tomber les accusés dans le piège, qui ment impudemment pour découvrir la vérité, qui intimide des témoins, et qui les force, sans qu’ils s’en aperçoivent, à déposer contre le prévenu : s’il y a une loi antique et oublié, portée dans un temps de guerres civiles, il la fait revivre, il la réclame dans un temps de paix. Il écarte, il affaiblit tout ce qui peut servir à justifier un malheureux ; il amplifie, il aggrave tout ce qui peut servir à le condamner. Son rapport n’est pas d’un juge, mais d’un ennemi. Il mérite d’être pendu à la place du citoyen qu’il fait pendre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C comme CRIMINALISTE

Commenter cet article