JUGEMENT SUR VOLTAIRE de Frédéric-Melchior GRIMM

Publié le par loveVoltaire

JUGEMENT SUR VOLTAIRE de Frédéric-Melchior GRIMM

Photo de PAPAPOUSS

 

 

 

 

 

 

JUGEMENT SUR VOLTAIRE

 

De

 

 

Frédéric-Melchior GRIMM

 

 

1723 – 1807

 

 

BARON, DIPLOMATE, CRITIQUE ALLEMAND

 

HOMME DE LETTRES BAVAROIS, D’EXPRESSION FRANÇAISE

 

 

 

 

 

 

      A propos de M. de Voltaire et de Jean-Jacques Rousseau, il faut consigner ici une anecdote qu’un témoin oculaire nous conta l’autre jour.

 

 

      Il s’était trouvé présent à Ferney le jour que M. de Voltaire reçut les Lettres de la Montagne, et qu’il y lut l’apostrophe qui le regarde ; et voilà son regard qui s’enflamme, ses yeux qui étincellent de fureur, tout son corps qui frémit, et lui qui s’écrie avec une voix terrible :

 

 

      − Ah ! le scélérat ! Ah ! le monstre ! Il faut que je le fasse assommer… Oui, j’enverrai le faire assommer dans les montagnes, entre les genoux de sa gouvernante.

 

 

      − Calmez-vous, lui dit notre homme, je sais que Rousseau se propose de vous faire une visite, et qu’il viendra sous peu à Ferney.

 

 

      − Ah ! Qu’il y vienne, répond M. de Voltaire.

 

 

       − Mais comment le recevrez-vous ?

 

 

      − Comment je le recevrai ? … Je lui donnerai à souper, je le mettrai dans mon lit, je lui dirai : Voilà un bon souper ; ce lit est le meilleur de la maison ; faites-moi le plaisir d’accepter l’un et l’autre, et d’être heureux chez moi.

 

 

      Ce trait m’a fait un sensible plaisir : il peint M. de Voltaire mieux qu’il ne l’a jamais été : il fait en deux lignes l’histoire de toute sa vie.

 

 

 

(Correspondance littéraire.)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Andre 28/08/2021 13:46

On ne peut pas vraiment blâmer les Allemands d'aujourd'hui s'ils ne connaissent Voltaire qu'en le découvrant eux-mêmes. En philosophie, on voit partout Kant, Leibnitz, Marx, Schopenhauer, Freud ; en littérature Goethe, Schiller, Lessing, Kleist, T. Mann. Dans la littérature mondiale française, on n'entend que Dumas, Verne, Hugo, de Saint-Exupéry. En mathématiques C.F. Gauss, en physique I. Newton, etc.
M. Voltaire semble être peu ou pas représenté dans la connaissance générale des Allemands, car comme je l'ai dit, il faut le chercher pour le trouver. Je suis toujours ravie d'avoir trouvé 2 blogs qui lui sont merveilleusement et intensément consacrés.
André